You are here

Qu'est-ce que la lotocratie ?

Présentation de la lotocratie

La lotocratie est le mode de gouvernance qui était pratiqué dans la Grèce antique, aux origines de la démocratie.

Elle désigne par le tirage au sort les représentants du peuple (très souvent les députés), et s'oppose en théorie à l'élection des parlementaires.

Dans la Grèce antique, les représentants du peuple étaient tirés au sort lors de « la boulè ».

La lotocratie est souvent décrite comme une « démocratie directe ».

Sur l'encyclopédie Wikipédia, la lotocratie est présentée sous le terme « stochocratie ». Lire l'article sur Wikipédia.

 

Quelques formes de lotocraties

On retrouve la lotocratie sous les termes :

  • démarchie, terme créé par John Burnheim à partir du grec demos, « peuple » et archein « gouverner »
  • stochocratie, du grec stokhastikos « conjectural, aléatoire » et kratein, « être souverain »
  • clérocratie ou clérostocratie, du grec cleros, « diriger, gouverner » et stokhastikos « conjectural, aléatoire »
  • sortition, utilisé au Canada

 

Bien que l'idée de fond soit le tirage au sort des représentants au parlement, deux thèses se distinguent :

  • tirage au sort sur une liste de volontaires
  • tirage au sort sur l'ensemble de la population

Sur le présent site, nous présenterons le tirage au sort sur l'ensemble de la population, avec la poursuite de l'activité uniquement avec l'accord des personnes tirées au sort.

 

La lotocratie est-elle fantaisiste ?

La lotocratie nous apparait tous à premier abord comme « fantaisiste », ou bizarre.

Cette notion a le même effet sur nous, habitués à nos représentants élus, que sur le peuple français vers 1750, à qui l'on aurait parlé de retirer le pouvoir à la noblesse, pour leur en donner une partie, conformément à ce qui se faisait chez les Romains...

Aujourd'hui, nous inspirer des Grecs --rappelons que leur démocratie était supérieure à la République des Romains--, interpelle. Cette notion est pourtant enseignée au programme de 6e, au collège (mais elle ne l'est plus par la suite).

 

Les auteurs contemporains sur la lotocratie

Certains auteurs peuvent utiliser des termes différents, mais se rejoignent sur la forme qui consiste dans le tirage au sort des représentants du peuple.

 

De nombreux auteurs contemporains se penchent sur le thème du tirage au sort des représentants. Nous pouvons citer entre autres John Burnheim, Alex Zakaras, L. León, et dans une moindre mesure Ernest Callenbach, Michael Phillips, Brian Martin, Richard E. Sclove, R. King, Lyn Carson, Friedrich August von Hayek... En Islande, il existe des propositions similaires développées par Kristinn Már Ársælsson (voir la vidéo sur You Tube).

 

En France, ces idées sont développées par Roger de Sizif et François Amanrich.

Rubrique: